Saint Denis

Published on December 2016 | Categories: Documents | Downloads: 51 | Comments: 0 | Views: 383
of 4
Download PDF   Embed   Report

Comments

Content

Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Saint-Denis est une commune française, située dans le département de la Seine-Saint-Denis et la région
Île-de-France.
Ses habitants sont appelés les Dionysiens : en latin Denis se dit Dionysius, un dérivé du nom du dieu
grec Dionysos.
Devise : Saint Denys Montjoie !
Le blasonnement de Saint-Denis est : d'azur semé de fleurs de lys d'or.

Blason de Saint-Denis
Géographie et quartiers de Saint-Denis
Saint-Denis est une ville de la proche banlieue nord de Paris, dont elle est limitrophe, chef-lieu d'un
arrondissement du département de la Seine-Saint-Denis (93) depuis 1993. Elle fut autrefois une souspréfecture du département de la Seine.
La loi du 10 juillet 1964 redécoupa en effet les anciens départements de la Seine et de la Seine-et-Oise,
ce qui fait que la commune appartient désormais à la Seine-Saint-Denis après un transfert administratif
effectif le 1er janvier 1968.
La ville contemporaine est marquée par les constructions d'André Lurçat, architecte et urbaniste en chef
de la ville de Saint-Denis, où il construit dans les années 1950 les cités Paul-Langevin, Sémard, Paul Éluard,
le stade Auguste Delaune, l’unité de quartier Fabien et plusieurs crèches et écoles.
Longtemps ville industrielle et pauvre associée à la pollution et à la saleté, la ville a changé de visage
pour gagner en 2004 le « Ruban du développement durable ». La ville compte par ailleurs 75 hectares
d'espaces verts, dont notamment le Parc de la Légion d'Honneur. Une partie du Parc de La Courneuve se
trouve également sur le territoire communal de Saint-Denis.
Dans la foulée du réaménagement de la Plaine de France, la ville a connu une nette progression du
nombre d'habitants : 86 871 en 1999, 95 300 en 2004.
Économie
De 1975 à 1995, Saint-Denis connaît une grande crise industrielle sur le quartier de la Plaine SaintDenis. Le développement des studios audiovisuels - le territoire est principal centre national de production
audiovisuel, ne peut compenser cette hémorragie. Une prise de conscience intercommunale amènera à la
création de Plaine commune, qui sera très fortement dynamisée par la construction du Stade de France.
Fin 2004, l'installation de nouvelles entreprises tertiaires notamment autour du Stade de France se
traduit par l’existence de 60000 emplois publics et privés sur la ville, ce qui correspond au niveau qui avait
été atteint au plus fort de la période industrielle. En 10 ans, Saint-Denis compte 462 entreprises de plus (+
23 %), dont de nombreux établissements de services : SNCF, Afnor, Generali, Arcelor… et un fort nombre
d'établissements de santé (Afssaps, Agence de biomédecine, Haute autorité de santé, Établissement français
du sang…). Cependant, les travailleurs du site sont souvent des salariés provenant d'autres zones et le taux
de chômage de la ville reste très fort (17 % début 2005, 4200 RMIstes en 2006).
Au festival de Cannes 2005, le réalisateur et producteur Luc Besson annonce avoir bouclé le
financement de la Cité du cinéma, pôle professionnel du cinéma, qui doit être l'équivalent hexagonal de
1

Cinecittà à Rome ou Pinewood à Londres. L'ouverture du pôle, sur l'ancien site EDF du Quartier Pleyel est
prévue pour 2007.
Le budget municipal s'est élevé en 2005 à 183 millions d'euros.
Transports
Infrastructures de transport
La ville est desservie par les autoroutes A1 et A86. Elle se trouve sur les routes nationales 1, 14 et 186.
La Seine forme la limite ouest de la Commune, et le Canal Saint-Denis sépare le centre historique de la
ville, de la Plaine Saint-Denis. Le port fluvial a perdu toute importance, mais le canal comprend encore des
activités portuaires à Saint-Denis, généralement liées aux silos à béton.
Transports en commun
Au début du XXe siècle, la ville fut un nœud de lignes de tramway qui connectaient la ville à ses
voisines (Épinay-sur-Seine et l'Enghien - Trinité, Pierrefitte, Stains, Aubervilliers, Villeneuve-la-Garenne,
Saint-Ouen et Paris. Ces lignes ont toutes été supprimées avant 1938.
La ville est desservie par plusieurs lignes majeures de transports, par le chemin de fer et la gare
historique, puis notamment depuis 1992 (tramway T1) et surtout 1998 (prolongement de la ligne 13 jusqu'à
l'Université de Paris VIII, nouvelles stations RER B et D à proximité du stade…), les transports publics
lourds dans la ville restent incomplets. Les quartiers résidentiels de l'est restent à l'écart et les liaisons avec
les villes environnantes difficiles.
Le prolongement de la ligne 12 en 2012, station Proudhon - Gardinoux à la Plaine Saint-Denis, en limite
d'Aubervilliers puis, ultérieurement à Mairie d'Aubervilliers) feront disparaître un point noir.
Toutefois la ligne 13, principale desserte de la ville très surchargée et cause de nombreuses protestations
des riverains. L'intégration de l'une des deux branches nord de la ligne dans la ligne 14 du métro de Paris est
envisagée, ainsi qu'une solution alternative qui verrait la ligne 14 prolongée de manière autonome, de
manière à croiser les deux branches de la ligne 13 et lui donner une correspondance. Ces hypothèses ne sont
malheureusement pas financées, et leur réalisation demeure très incertaine. La ligne risque donc de rester
invivable longtemps aux heures de pointe. Son prolongement vers Stains n'est pas envisagée dans un horizon
prévisible, compte tenu de cette saturation.
Le prolongement vers Gennevilliers par l'Île-Saint-Denis du T1 en 2011 permettra enfin d'ouvrir une
vraie liaison avec le département voisin des Hauts-de-Seine et la ville de Gennevilliers (par l'Île-SaintDenis).
La réalisation du tramway dit Tram'y au départ de la Porte de Paris vers Épinay et Villetaneuse s'engage
en 2008, mais la section sud de ce projet, entre la Porte de Paris à Saint Denis, le quartier du Franc Moisin et
du Stade de France vers la gare Évangile du RER E dans le quartier de la Porte d'Aubervilliers demeure très
incertaine, car non étudiée.
La réalisation du Tramway Saint-Denis - Garges-Sarcelles entre la Place du 8 mai 1945, Pierrefitte-surSeine et la Gare de Garges - Sarcelles va débuter à la fin 2008.
Les transports collectifs lourds de la ville et au-delà du département vont s'améliorer à moyen terme,
mais resteront sans doute longtemps insuffisants.
Monuments et lieux touristiques
La Basilique du XIIe siècle, nécropole des rois de France - première église de style gothique au monde,
elle est à la fois une église cathédrale, abbatiale et royale.
Le Stade de France. Inauguré en janvier 1998, il contient 80 000 places, et accueille des matches de
football (finale de la coupe du monde 1998), de rugby, des compétitions d'athlétisme et des concerts.
La Maison d'éducation de la Légion d'honneur, à côté de la Basilique, assure l'enseignement des jeunes
filles, petites filles et arrières-petites filles de personnes décorées de la légion d'honneur ou de l'ordre du
mérite qui le souhaitent. Il occupe le cloître de l'ancienne Abbaye royale de Saint-Denis.
La Maison des Masques (ou des mascarons), rue de la Boulangerie, date de la fin des années 1730 et est
aujourd'hui murée et étayée. Son nom vient des quatre visages sculptés qui surplombent chaque fenêtre de
l'étage.
2

Classée à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques le 25 janvier 2006, sa réhabilitation est
envisagée par une société immobilière spécialisée, qui y aménagera des logements et un commerce20.
Le portail du couvent des Ursulines, rue des ursulines, comprenant un splendide tympan orné d'une
Vierge à l'Enfant, attribuable à la seconde moitié du XVIIe siècle.
Le Carmel royal de Saint Denis, qui abrite le Musée d'Art et d'Histoire de la ville.
Le musée d'orfèvrerie Christofle détenant une collection de plus de 2000 pièces d'orfèvrerie créées par
Christofle depuis 1830.
Un bâtiment anodin mais symbolique sur le quai de Seine juste en face de l'Île-Saint-Denis, la Maison
Coignet. Il est le premier bâtiment en béton armé de France. En l'absence de tout usage, il est très dégradé.
Le siège du quotidien l'Humanité, conçu par l'architecte brésilien Oscar Niemeyer à proximité de la
Basilique, est remarquable par la plasticité de ses façades ondulantes, par la mise en œuvre du béton, et par
la place qu'il occupe dans l'architecture contemporaine.
Ville fleurie : 2 fleurs renouvelées en 2007 .
Personnalités liées à la ville
Ville de l'abbé Suger, fondateur de l'architecture gothique
Louise de France, fille de Louis XV, prieure du Carmel de Saint-Denis (aujourd'hui Musée d'Art et
d'Histoire) sous le nom de Mère Thérèse de Saint-Augustin.
Robert de Cotte, architecte français.
Pierre Abélard, philosophe et théologien.
Mathieu Béroalde, écrivain, théologien et chronologiste français.
Jules Védrines, pionnier de l'aviation et as du pilotage français, né 71 avenue du Président Wilson à la
Plaine Saint-Denis
Cité natale de Paul Éluard et de l'affichiste et dessinateur Francisque Poulbot. Pierre Degeyter,
compositeur et auteur de « l'Internationale » y vécut et y mourut en 1932.
Les peintres Louis-Gabriel Moreau, Albert Lebourg, Lépine, Georges Michel, Claude Monet, Paul
Signac, Maurice Utrillo y habitèrent.
Auguste Gillot, maire de Saint-Denis de 1944 à 1971, et ancien membre du Conseil national de la
Résistance.
Homère Robert, né à La Bazoche-Gouët, premier maire de Villeneuve La Garenne a passé son enfance à
Saint-Denis.
Didier Daeninckx, écrivain français.
Malamine Koné, styliste et créateur de la marque Airness.
JoeyStarr et Kool Shen, du groupe NTM.
Grand Corps Malade, slameur.
Djamel Bensalah, réalisateur.
Samira Bellil, écrivaine et féministe.
Grégory Cerdan, Olivier Thomas, footballeurs.
Jean-Louis Costes, musicien
Culture et loisirs
Membres du réseau de lecture publique de Plaine Commune, 4 médiathèques desservent le territoire de
Saint-Denis (Centre-ville - depuis 1798, Gulliver - depuis 2004, Don Quichotte - depuis 2007, Aladin depuis 2007). La médiathèque du Centre-ville héberge environ 100 000 documents patrimoniaux allant du
XVe au XXe s.
Unité d'archéologie de la ville de Saint-Denis (UASD)
Théâtre Gérard Philipe Centre Dramatique National dirigé par Christophe Rauck
Association Génération NTM
La compagnie DCA de danse contemporaine de Philippe Decouflé
Musée d'Art et d'Histoire : fonds exceptionnel sur la Commune de Paris et Paul Éluard.
Cinéma d'art et d'essai l'Écran.
Salle de concert « la ligne 13 »
3

La Fête des Tulipes, en avril de chaque année
La Fête de la ville a lieu le week-end le plus proche de la saint Denis, le 9 octobre
Festival de Musique, en juin, parmi les plus renommés de France
Festival Metis, vers mars
Théâtre de la Belle Étoile, qui accueille en résidence la Compagnie Jolie Môme 26
Café culturel, lieu de concerts et d'expositions
Espace d'exposition ADADA
Les Nuits du vendredi, animations nocturnes une fois par mois
Les réserves du Musée des Arts et Métiers de la rue Saint-Martin à Paris.
Karine Saporta installe dans le quartier de la Gare son Auteur Studio - compagnie Karine Saporta, qui
devrait ouvrir au printemps 2009.
Universités
L'Université de Paris VIII, spécialisée dans les Sciences de la culture, accueille 21000 étudiants, 1100
enseignants-chercheurs et 40 centres de recherches. Elle propose 6 DUT, 23 licences, 8 licences
professionnelles, 86 masters (dont 36 à finalité professionnelle), et 48 doctorats.
L'IUT de Saint-Denis [archive], dépendant de l'Université de Paris XIII accueille 1800 étudiants. Il est
organisé en 8 départements: Gestion des entreprises et des administrations (GEA, 1969); Techniques de
commercialisation (TC, 1969); Mesures physiques (MP, 1970); Génie mécanique et productique (GMP,
1973); Hygiène, sécurité, environnement (HSE, 1974); Génie industriel et maintenance (GIM, 1981);
Science et génie des matériaux (SGM, 1998); Techniques de commercialisation en italien (TC La Plaine,
2004)
Sports
Le Stade de France accueille de grandes compétitions de football, le Tournoi des Six Nations, divers
événements ou concerts
En 2007, la ville a accueilli la Coupe du Monde de rugby
Meeting annuel d'athlétisme, premier au monde par son affluence
Semi-marathon annuel, la « Voie Royale »
Plus de 10 % de la population est inscrite dans un club de la ville, pour pratiquer un vaste éventail de
sports dans les salles dédiées de la ville.
Produits locaux
Du « miel béton » est produit à Saint Denis par le parti poétique
Cultes
Musulman
La ville possède 11 lieux de cultes musulman

4

Sponsor Documents

Or use your account on DocShare.tips

Hide

Forgot your password?

Or register your new account on DocShare.tips

Hide

Lost your password? Please enter your email address. You will receive a link to create a new password.

Back to log-in

Close